samedi 17 novembre 2018

Les saisons en Faery

En Faery nous n'avons que deux saisons,
Actival, nous nous déshabillons,
Reposal,  nous sortons l'édredon.

Saison longue, les plantes sont énergie,
Saison courte elles reposent ,leurs envies
Dormir pour  réveiller leur magie.

En Faery il ne fait jamais chaud,
Si la température monte trop haut,
Le ciel envoie de très fines gouttes d'eau.

En Faery s'installe parfois le froid,
La neige alors recouvre tous les bois,
Jouer avec elle, met les fées en joies.

En Faery la nature est magique,
En Faery tout nous semble fantastique,
En Faery la vie est féérique.




lundi 5 novembre 2018

yannick et la fée une histoire que me raconta une de mes soeurs...




Yannick un soir, où il était en retard,
Choisi de traverser les bois des Cithares.
Ne s'étant jamais aventurer dans ces lieux dans le noir,
Il se perdit et là, put être la fin de l'histoire.

Or, il se trouva que que dans cette forêt profonde,
Notre homme passa là, dans un autre monde.
Celui des légendes et histoires de fées.
Il traversa, sans s'en douter,
la frontière vers la forêt enchantée.

Il commençait à s’impatienter,
lorsqu'une voix céleste lui dit de s’arrêter.
L'appelant par son prénom, doucement murmuré,
Yannick, lui dit elle, aide moi s'il te plait !

Jamais au grand jamais,
il n'eut ouïe de voix si belle.
C'était sûr, elle n'appartenait
certes pas à une mortelle.

Sans avoir vraiment peur,
notre homme fut inquiet.
Dame nos sens sont trompeurs
et si danger il y avait.

Mais au détour du chemin, il vit
un rosier d'or aux fleurs de rubis,
un seul rameau lui eut suffit
pour ses désirs de toute une vie.

Un fée vivait au centre du buisson,
Et il ne put, à la voir retenir un frisson.
C'était elle qui l'appelait d'un son si mélodieux.
Le jeune bouche béé, écarquillait les yeux,
Comme en extase, et restait tout oreille.
Il n'avait jamais vu avant une beauté pareille.

Mon bon Yannick, aime moi seulement,
C'est tout ce que je demande,
Je te le rendrais en présents,
et tendresses gourmandes.
Je suis liée à cet arbre enchanté.
Romps le charme mon aimé.

Yannick était timide, et pas encore sevré.
Et pour ne pas lui déplaire,
alla tout de go dire tout à sa mère.
Demandant à la fée de l'attendre,
il reviendrait vers elle avec un geste tendre.

Quand sa mère sut tout, elle l'encouragea.
Il ne peut y avoir de plus belle occasion,
que de voir une fée entrer dans la maison.
Nous auront le meilleurs,
Et si tu l'aime tant mieux,
Car en plus de l'honneur,
l'amour fait des envieux.

Elle rêvait déjà de courbettes bien basses,
de vêtements de couturiers,
de restaurants, de joailliers,
de lingots et de liasses,
enfin tout ce qui pourrait
la sortir de la masse.

Yannick courut,
pour retrouver sa belle,
sans souffler et ému
de lui annoncer la nouvelle.

Mais le temps en faery
est différent de celui sur terre,
il est élastique et imprécis
Quel est donc ce mystère
qui fit que les quelques instants
que yannick passa chez sa mère,
se transformèrent en plusieurs ans
qui, notre bonne fée, lassèrent.

Quand Yannick voulu la voir
il ne put plus jamais
retrouvé son chemin dans le noir.
La porte lui était fermé.
Il retourna donc chez sa mère,
finir ses jours célibataires
et aigris tous les deux amers,
jamais ne se le pardonnèrent.

Et pour la fée me direz vous ?
A-elle enfin trouver l'amour
qui la délivre tout d'un coup
de son arbre et de son cœur trop lourd ?

Et bien oui le prochain jeune homme
passant par là s'appelait guillaume
Et à cette proposition acquiesça,
et sans hésiter l'épousa.


Quand l'amour frappe à votre porte
nul besoin de conseil d'aucune sorte.
Écoutez plutôt votre cœur
et vous ferez votre bonheur !!

Ma soeur et Guillaume vivent toujours le grand amour....


disparition des Simorghs


Aujourd'hui une mauvaise nouvelle les simorghs ont disparu de faery.
Sur terre plus personne ne croit en eux et même la plupart des gens ne savent même pas à quoi ils ressemblent. Vous pouvez en avoir un aperçu à droite.
Si vous voulez en savoir un peu plus vous trouverez sa description sur wiki ou ailleurs sur le net.

Les petites fées : poème





Un matin d'été sept petites fées viennent se désaltérer dans le petit ruisseau au cœur de la forêt.
La première arrivée sur les lieux est la gentille petite fée bleu,  
la deuxième la fée indigo arrive en dansant un fandango.
la troisième la fée violet vient s'asseoir sur un bolet
la quatrième la fée vermeil est une beauté sans pareille.
la cinquième la fée orange a un comportement bien étrange
elle guette l'arrivée de la fée jaune ensoleillée 
et avec la fée vert salsepareille
elles font toutes les sept un magnifique arc en ciel.


La forêt magique commence à disparaître




Ce matin en allant flâner du côté du ruisseau voici ce que j'ai pu voir la forêt magique disparaît petit à petit, si plus personne ne crois en nous tout Faery disparaîtra s'il vous plait aidez nous croyez en la magie. Faites passez le message, plus vous serez nombreux plus vite Faery recommencera à vivre. Je compte sur vous.
Belle journée à tous !!

qui suis je et d'où je vous parle




Je suis la fée Linkiris, descendante de la fée Iris reine des arc en ciel. Un jour je découvris par hasard que je pouvais voir votre "net" en me connectant à mon arc en ciel. J'ai vu aussi que je pouvais écrire, et j'ai donc décidé de créer  ce blog . je souhaite vous parler, grâce à ce subterfuge, de l'état désastreux de Faery.
Faery est l'âme de la terre et comme vous le savez ce qui affecte  le corps affecte l'âme, donc tant que vous vous comporterez si mal avec votre terre, elle souffrira et son âme en souffrira aussi. Il y a autre chose, autrefois les humains, surtout les enfants croyaient en nous mais de nos jours plus personne ne veut croire en nous ni en la magie, même pas les enfants qui préfèrent les jeux vidéos violents que les adultes leurs proposent. Les humains d'aujourd'hui ne pensent qu'à l'argent c'est devenu leur Dieu et il pourrit leur cœur et le monde.